LIBÉRÉ DU FIGURATIF, LE GESTE DEVIENT LES COULEURS S’EFFACENT. PLUS LESTE. LES APPARENCES LE NOIR S’INSTALLE. VISIBLES CONTRASTE. DISPARAISSENT OMBRE ET ET L’OISEAU LUMIÈRE. DÉPLOIE SES AILES.  SUR LA TOILE POSITIF, NÉGATIF. S’ÉTEIGNENT LES FORMES MAIS APPARAIT LE MOUVEMENT. LE TRAIT AFFLEURE, LA BROSSE GRATTE, EFFACE, USE. LES PLUMES DANSENT.

JE SUIS DUEL - DOUBLE - POLYPTYQUE - FAIT DE PLUSIEURS BOIS. DE TERRE ET DE SANG. DE FER SURTOUT, DE MÉTAL ET DE VERRE. D’ENCRE. DE JEUX SUBTILS ET DE RÉPÉTITIONS HYPNOTIQUES. JE SUIS LE VOYEUR VU. CELUI QUI LAISSE LA PORTE OUVERTE. ABANDONNE LE DERNIER REGARD. JE SUIS SCULPTEUR, ENCREUR ET ASSEMBLEUR. CHERCHEUR DE MOUVEMENTS ET DE MATIÈRES. DE PIERRE, DE BOIS PERDUS ET DE MÉTAL ROUILLÉ. JE SUIS LE FEU, LA BRAISE, LA MATIÈRE QUI CRISSE, QUI CRAQUE, QUI BRÛLE. JE SUIS VIVANT ET DUEL.



FRANÇOIS DUEL  -ARTISTE-

 

Né en 56, autodidacte et prolixe, au destin artistique polyptyque, François Duel se lance dans les années 80 dans le design, inventant un mobilier mêlant matériaux industriels et nobles. Il est exposé à la Galerie du Pont Neuf à Paris, à la Fondation Paul Ricard, à la Galerie Arcelor à la Défense. Il fait partie des jeunes créateurs de Maison et Objet et devient l’un des précurseurs des meubles en IPN.

 

Il quitte son parcours artistique pour des fonctions de chargé de mission pour l’art contemporain à la ville d’Issy-les-Moulineaux et ne renouera avec l’art qu’en 2016, porté par une envie de nouveaux matériaux, simples, légers, essentiels. Ses oeuvres présentent un aspect primitif du dessin, traits uniques et épurés, touches de couleur qui ancrent dans la réalité. Puis très vite, le trait devient abstrait, empruntant parfois à la gestuelle chorégraphique des calligraphes. Ses oeuvres sont l’assemblage de ses expériences : on y retrouve le trait pur créé par la puissance du feu découpant le métal, où vides et lumière annoncent les futures courbes et découpes de ses dessins.

Son travail dans la mode inspire ses collages et sa façon de développer une idée, de la décliner suivant différentes versions. Sa passion pour la danse accompagne les mouvements des femmes et de leur corps. Son travail de la couleur vibre au rythme des saisons. Nudité, pudeur, mouvement, moues et regards expressifs donnent vie à ces centaines de femmes réunies pour une danse langoureuse.

 

Quand les formats sont petits, les oeuvres sont construites comme des puzzles rassemblant plusieurs tableaux en polyptyques de quatre à vingt-quatre pièces, chacune pouvant être isolée des autres ou l’ensemble formant l’oeuvre au complet. Un assemblage qui permet de mêler plusieurs techniques du collage à la peinture, du pochoir au tag.

 

Les grands formats sont le plus souvent présentés en diptyques ou triptyques. Effet miroir. Positif, négatif. Gémellité. Répétitions.

 

François Duel travaille avec acharnement et a produit depuis trois ans un millier de dessins et toiles. Refusant d’être classé, il s’inscrit dans plusieurs tendances artistiques. Une production frénétique passant du dessin à l’abstraction.